mercredi 10 avril 2013

La couleur des sentiments : le livre ou le film ?

de Kathryn Stockett

Encore un livre sans fausses notes selon moi ! Direction l'étagère d'honneur de ma bibliothèque, celui-ci aussi ! Un Instant Lecture doux, drôle et émouvant. Voyage dans l'Amérique puritaine et ségrégationniste des années 1960, où les lois Jim Crow font autorité :
 
"Il est illégal pour une personne de race blanche d'épouser une personne de race noire (...). Aucun coiffeur de race noire ne peut coiffer des filles ou des femmes de race blanche (...). Les livres ne doivent pas être échangés entre écoles blanches et écoles noires mais continuer à servir à la race qui les a utilisés en premier (...)".
Il y a 50 ans à peine, les Noirs tremblaient encore devant les Blancs. L'humiliation et la persécution faisaient le quotidien d'une grande majorité d'entre eux, le lynchage et les injustices étaient monnaie courante. Malgré les risques et la peur qui les tenaille, Miss Skeeter, jeune bourgeoise blanche sortie de l'école et Aibeleen, domestique noire, font ensemble le projet fou de raconter, à travers un livre, LE livre, le quotidien des bonnes Noires qui officient dans les familles Blanches. Témoignages d'amour et de respect, mais aussi souvenirs d'humiliations, de malheurs singuliers et de secrets inavouables viennent noircir les pages de ce livre. Miss Skeeter se fait alors la plume de celles qui osent raconter.
 
Nous suivons pas à pas l'histoire de ces femmes, toutes plus courageuses, drôles et malicieuses les unes que les autres. Kathryn Stockett parvient ici à aborder un sujet grave de notre histoire - la ségrégation raciale - avec une légèreté et une agilité déconcertante et c'est selon moi ce qui fait la force et la beauté de ce roman. Loin de chercher à nous culpabiliser des fautes commises dans l'Histoire, l'auteur nous ouvre néanmoins les yeux sur une réalité qui était vraie il y a encore peu de temps.
 
Si je devais décrire ce livre en un seul mot, je parlerais d'Amour, avec un grand A.
 
L'Amour maternel de ces domestiques noires envers les enfants blancs qu'elles élèvent. Ces mêmes enfants qui, en grandissant et en devenant adultes, semblent souvent oublier qu'ils se sont construits grâce à la bonté de ces femmes qui les ont parfois aimés et choyés davantage que leurs propres parents.
 
L'Amour fraternel entre ces domestiques qui n'ont que l'amitié pour se protéger et supporter leur condition de femmes noires dans un monde de blancs, et de femmes tout court dans un monde d'hommes. Et oui, n'oublions pas que dans les années 1960, la condition des femmes est loin d'être à envier !
 
L'Amitié improbable qui naît entre cette jeune blanche et cette domestique noire. Une amitié qui rend l'impossible possible et qui permet tous les rêves, mêmes les plus fous.

Un roman qui se dévore en un rien de temps. Chaque soir, à l'heure d'éteindre la lumière, j'avais encore faim de ce roman et attendais avec impatience le moment de les retrouver, Miss Skeeter, Miss Hilly, Aibeleen, Minny et les autres !

De l'humour, de l'amour, de la révolte, des regrets.... des sentiments en veux-tu en voilà, toujours légers et jamais gluants, distillés de-ci de-là au fil des pages !

Difficile de trouver des points négatifs à mes Instants Coup de Cœur ! Tout est histoire de goût et il est sûr que certains bouquineurs et bouquineuses auront des choses à redire. Heureusement ! Quel ennui si nous nous enchantions tous des mêmes choses ! 
 
Un roman qui a retenu l'attention d'un génie du 7ème art ! Steven Spielberg, si grand soit il, n'a bien sûr pas réussi à éveiller chez moi les mêmes émotions que j'ai ressenties à la lecture du livre. Mais j'ai toutefois regardé le film avec enthousiasme, juste pour le plaisir de retrouver la ville de Jackson, ses rues colorées, ses maisons bourgeoises et surtout, ses habitantes emblématiques ! 

Bande annonce à savourer dans Mes Instants Vidéo

Et vous, l'avez vous lu ?
 

A DECOUVRIR AUSSI :
*** Certaines n'avaient jamais vu la mer, de Julie Otsuka
*** Beloved, de Toni Morrison

13 commentaires:

  1. marietournelle28 mai 2013 à 19:23

    " I have a dream ". Le rêve de Martin luther King. Je rêve que l'état du MISSISSIPI se transforme en osasis de liberté et de justice. Je rêve que les fils des anciens esclaves et les fils des anciens propriétaires d'esclaves pourront s'asseoir ensemble à la table de la fraternité. Tel était le rêve de Martin Luther King.
    Miss Skeeter et Aibileen ont elles aussi fait le même rêve et malgré leur peur ont voulu changer les choses. Emouvant, tendre, ce livre fait partie de ceux qu'on n'oublie pas. Merci de m'avoir, par ta critique, donné l'envie de le lire et même plus de le dévorer.
    MARIETOURNELLE

    RépondreSupprimer
  2. Quelle bonne idée de citer Martin Luther King ;)
    Quant à moi, j'ai hâte de lire "L'île des oubliés" que tu m'as conseillé. Je te donnerai mes premières impressions !

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Delphine
    J'ai une collègue de boulot qui doit me preter ce livre sans fausses notes.
    Mais je crois bien que je vais être oblige de me l'acheter !
    Après je te laisse un commentaire sur ce livre.
    Ton blog est très bien fait.
    Laure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, je ne tiens pas mes promesses ! ;)
      Mais il est encore dans mes cartons... Je me dépêche de le chercher pour te l'amener !
      Merci pour ta visite !
      Bonne soirée !

      Supprimer
  4. marietournelle25 juin 2013 à 23:28

    Si tu ne le trouves pas dans tes cartons, je peux te le prêter pour ta collègue. Je l'ai terminé et ce serait dommage qu'elle passe à côté d'un si bel ouvrage
    Marietournelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est une bonne idée ! En plus, Laure est extrêmement soigneuse avec les livres donc tu le retrouveras en bon état ! Contente que celui-ci t'ait plu aussi ! :)

      Supprimer
  5. Je vais le lire dans une LC cet été, j'ai hâte! :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai fini le livre mardi soir.
    Très beau livre, j'ai adoré. Je vais en faire la pub autour de moi.
    Un seul regret la fin, je peux dire que je reste sur "ma faim".
    Pour une fois qu'un "gros livre" me passionne...
    Je voudrais avoir une suite pour découvrir l'avenir des personnages qui sont très attachants.
    Merci beaucoup Delphine pour ce beau cadeau (mes filles pourront découvrir un magnifique livre sur "les bonnes Noires" qui travaillent chez les familles Blanches".
    Encore MERCI
    LAURE

    RépondreSupprimer
  7. Je suis en train de l'écouter en livre-audio, pendant que je brode... magnifique !! j'adore... et j'apprécie beaucoup les voix de Aibileen et Minny...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nelly et bienvenue ! :) Je n'ai jamais testé le livre audio et c'est la 1ère fois que quelqu'un partage cette "expérience" sur ce blog, alors merci pour ton commentaire ! N'hésite pas à venir me donner tes impressions sur ce livre lorsque tu l'auras fini ;) A bientôt

      Supprimer
  8. Salut Delphine et les lectrices de ce super blog
    Dimanche 6 avril à la télévision (sur la 2), il passe le film.
    Si comme moi vous avez adoré le livre, regardons le film.
    A vos commentaires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu ça hier ! J'ai déjà vu le film et à mon avis (comme souvent !) le film n'est pas tout à fait à la hauteur du livre ! Mais malgré tout, j'ai pris beaucoup de plaisir à le regarder et à retrouver ces personnages que j'avais tant aimés lors de ma lecture ! A vos écrans !

      Supprimer

La marche à suivre pour poster votre commentaire :
1) Rédigez votre commentaire dans la zone de texte
2) Si vous n'avez pas de compte Google, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo grâce au menu déroulant "Commentaire" -> Nom/URL
3) En cliquant sur le lien "S'abonner par e-mail", vous serez prévenu(e) par mail en cas de réponse
4) Et enfin, publiez !

Le commentaire apparaîtra après modération.

Et surtout, MERCI pour votre visite !!!
A très bientôt !