lundi 12 août 2013

Neige. Chut... lisez

de Maxence Fermine

Neige... Un roman initiatique aussi pur et subtil qu'un flocon. Trois parties, 54 chapitres, tous très succincts. Une sobriété directe et précise qui se rapproche sans doute des haïkus, courts poèmes japonais composés de trois vers et de dix-sept syllabes. Pas une de plus. Ces quelques pages, ces quelques lignes pourrais-je dire, suffisent à l'auteur pour nous narrer l'histoire de Yuko, fils de prêtre qui, le matin de son 17ème anniversaire, décide de devenir poète, de vivre de cet art ancien qu'est le haïku et d'en percer les secrets quasi célestes.

Nous suivons donc Yuko dans sa recherche de l'illumination auprès d'un ancien samouraï qui lui apprendra que la couleur est en chacun de nous. Qu'elle peut même se trouver dans les poèmes de Yuko qui vénère tant, pourtant, le blanc immaculé de la neige.
 
Je n'en dis pas plus car ce genre de roman ne semble supporter aucune critique, censée ou non. Ce livre est un murmure, à peine un soupir, qu'il faut lire et ressentir et dont il est difficile de parler.

A DECOUVRIR AUSSI :
*** La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry, de Rachel Joyce
*** L'étranger, d'Albert Camus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La marche à suivre pour poster votre commentaire :
1) Rédigez votre commentaire dans la zone de texte
2) Si vous n'avez pas de compte Google, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo grâce au menu déroulant "Commentaire" -> Nom/URL
3) En cliquant sur le lien "S'abonner par e-mail", vous serez prévenu(e) par mail en cas de réponse
4) Et enfin, publiez !

Le commentaire apparaîtra après modération.

Et surtout, MERCI pour votre visite !!!
A très bientôt !